A propos de l’artiste

texture

Biographie

Johanna Herzog,  née en Finlande en 1959, vit et travaille à Genève en Suisse.

Expositions

Expositions personnelles (sélection)

  • 2003 Galerie Art&Cadre, Versoix (Genève)
  • 2003 Galerie Lahjatalo, Sastamala, Finlande
  • 2001 Association Ici Maintenant, Genève

Expositions collectives (sélection)

  • 2016 Association Cham’art, Chambésy (Genève)
  • 2015  Portes ouvertes des ateliers des Grottes et de l’Ilot 13
  • 2007 Artistes finlandais Athénée 4, Genève
  • 2005 El club del Libro en espagnol, Palais des Nations, Genève
  • 2005 Ateliers portes ouvertes, Espace Nouveau Vallon, Chêne-Bougeries (Genève)

Distinctions-prix

  • 2006 Prix de la commune de Chambésy : exposition collective de l’association Cham’art

Formation

  • Université de Genève 1988, histoire de l’art/Beaux-Arts/allemand
  • Formations continues entre autres en gravure, fabrication du papier, modelage et expression créatrice

 

Démarche 

J’ai suivi une formation dans les domaines du dessin, de la couleur et du textile tissé, ce dernier correspondant particulièrement à mon goût pour les matières. Par la suite, c’est dans la fabrication du papier que j’ai retrouvé cette palpabilité des fibres et découvert la place de choix qu’occupe le papier dépassant sa fonction de support.

Le papier est dorénavant associé à mon travail en gravure, une découverte inépuisable qui consiste à ne plus poser un trait directement sur la feuille mais passer par l’impression d’une plaque gravée, parfois « torturée » par l’acide ou servant de fond pour des ajouts de matière. J’ai retrouvé pleinement le plaisir du trait et de la nuance.

Les sujets naissent du réalisme du quotidien, du petit détail se détachant de son contexte pour devenir parfois une abstraction, aussi des images gravées dans la mémoire ou de celles produites par l’imaginaire. Souvent le corps ou seul l’habit, son enveloppe, est évoqué. L’inattendu découlant des mélanges de techniques et de textures peut devenir le point central d’une composition. L’exploitation simultanée de la pointe sèche, de l’eau-forte, de l’aquatinte ou du vernis mou, associés à des collages fait partie de l’aspect expérimental de mon travail.